• Épilogue [Partie 2]


    Vendredi 15 Juin (suite)

    C’est seulement à quelques kilomètres de la maison que je me rends compte qu’une moto me colle au train depuis un petit moment. Toujours en colère, je presse la pédale de l’accélérateur pour arriver plus vite et bien heureusement pour moi, pas de gendarmes de sortie ce jour-là, sinon j’étais bonne pour repasser mon permis. Je gare la voiture et sors en claquant la porte, le bruit d’une moto lancée à toute vitesse ralentie pour se ranger près de l’Audi. C’est seulement maintenant que je reconnais Jude.

    - Va-t-en !

    Le blond n’a que faire de ma mise en garde et continue d’avancer vers moi.

    - STOP ! NE M’APPROCHE PAS !

    Mon hurlement, m’a même effrayé et enfin, il s’arrête net à quelques pas de moi. Sans un mot de plus pour lui, j’avance vers la maison au pas de course et m’enferme.

    Dos à la porte, le palpitant affolé, j’explose. Les larmes jaillissent tel une fontaine inépuisable, les cris résonnent dans la petite maison, je réalise enfin ce qu’il vient de se passer. Jude est toujours vivant. 

    La pleine lune éclaire gracieusement la bâtisse et c’est la tête lourde que je me réveille du canapé. Je ne me souviens plus avoir rampé jusque-là et me remémore vite pourquoi je suis dans un état pitoyable. 

    Épilogue [Partie 2]

    Je cours presque jusqu’à la porte d’entrée, l’ouvre en grand avant de constater que la moto n’est plus là. Mon cœur en peine, je regrette un instant avant de me souvenir que c’est lui qui a décidé de ne plus faire partie de ma vie. 

    - Tu cherches quelque chose Rebelle ? 

    Sa voix rauque me fait sursauter, je le regarde, adossé au mur, sans déguisement, il exulte quand même le mâle alpha, je refuse de lui laisser une chance de plus de m’atteindre. 

    - Je t’ai demandé de partir !

    Jude se remet sur ses deux pieds avant d’avancer dans ma direction. Sa hauteur me surplombe, il m’intimide, je recule sans me rendre compte que je le laisse entrer, jusqu’à ce qu’il ferme la porte derrière lui.

    - Tu… tu ne peux pas rester ici. Je ne veux pas de toi… 

    Je bafouille comme une idiote, mais son regard me sonde si profondément que j’en perds mes moyens. 

    Épilogue [Partie 2]

    - Il faut qu’on parle tous les deux.

    - Il fallait qu’on parle il y a dix ans, il est un peu tard pour ça. Je n’aurais jamais dû vous écouter tous les deux. 

    - Au contraire, tu as fait ce qu’il fallait JJ.

    Il reste loin de moi, comme si j’avais la peste, et j’en suis bien contente.

    - Pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi maintenant ?

    - J'ai mis du temps à guérir de ma blessure et lorsque j’ai enfin pu te retrouver, tu étais si ronde, si belle. Et tu étais avec lui, vous aviez l’air de bien vous entendre et je pouvais sentir que ça finirait par évoluer.

    - Tu savais. Tu savais et tu as décidé de nous abandonner.

    - Oui ! Qu’aurais-je pu apporter à cet enfant ? Je n’avais rien, si ce n’était des embrouilles.

    - Toi ! Son père, voilà ce que tu aurais pu lui apporter.

    Il fait un pas vers moi et je recule d’un pas aussitôt. S’il avance de trop, je sais comment il va s’y prendre. Ma peau va s’embraser et mon corps partir en fumé, il est hors de question que je laisse ça arriver.

    Épilogue [Partie 2]

    - Tu avais l’air d’être heureuse et je voulais ce qu’il y avait de mieux pour toi et ce bébé…

    Je bouillonne de nouveau, quel idiot, connard arrogant, nombriliste.

    - Ce qu’il y avait de mieux, c’était d’être auprès de toi, mais tu as tout gâché. Va-t-en s’il te plaît.

    Jude ne dis plus un mot, il regarde ailleurs et seul le mouvement de sa respiration m’indique qu’il n’est pas qu’une statue dans mon salon.

    - JJ, je t’assure que c’était mieux comme ça, tu crois que je n’ai pas été dévasté de faire une croix sur la seule femme que j'ai vraiment aimé et sur un enfant à qui j’aurais voulu apprendre de belles valeurs afin qu’il ne reproduise jamais mes erreurs ?

    Sous le choc de ses paroles, je ne bouge plus d’un cil, elles tournent en boucle dans ma tête et les larmes finissent, comme toujours, par me remonter aux yeux pour finir leur course sur mes joues. Je ne sais pas quoi dire, peut-être que lui aussi a souffert de la situation.

    - Je ne suis pas revenue parce que tuer Blake a été une source de conflit pendant une longue période, le clan s’est déchiré, Cal a pris la tête des choses pendant ma convalescence. Seigneur, elle a envoyé Olympe se frotter aux pires scélérats que j’ai jamais vus et elle a déviée de sa trajectoire en tombant amoureuse… j’avais dit à Caly de la laisser, que tout ceci ne valait plus rien, mais elle n’en a fait qu’à sa tête, aujourd’hui elle bouffe les pissenlits par la racine avec Vito et Jared. Après ça, j’ai fait éclater le clan et je suis partie avec Saphir pour me reprendre en main. Et il s’était écoulé dix ans, dix longues années sans toi…

    Épilogue [Partie 2]

    Je reste muette face aux révélations de Jude. Peut-être que nous avons souffert tous les deux, non, il aurait pu me dire qu’il était en vie.

    - Je… je comprends, mais non, tu aurais dû me dire que tu allais bien, tu aurais dû me dire que tu reviendrais, il t'as fallu dix ans pour faire tout ça ?

    - Pas autant, mais je ne savais pas comment revenir auprès de toi... J’aurais très bien pu mourir entre temps, et je me refusais à te faire de nouveau espérer que j’allais réapparaître dans ta vie si ça ne devait pas être le cas… Tu aurais été dévastée et je me suis juré de ne plus te faire ça… Je t’ai laissé vivre ta vie. As-tu été heureuse ?

    Je voudrais répondre que non, que j’ai été triste toutes ses années, mais ce serait mentir, Hazel a toujours pris soin de moi, de ma fille, nous donnant de l’amour comme s’il en pleuvait, alors je réponds honnêtement.

    - Oui… Oui, j’ai été heureuse…

    - Alors je ne regrette aucunement ma décision, même si tu dois me haïr jusqu’à la fin de mes jours.

    - Je ne te haïs pas… 

    Épilogue [Partie 2]

    Et c’est vrai, au fond de moi, je ne le déteste pas, je suis juste une femme amoureuse à qui on a blessé son petit cœur fragile.

    - Est-ce vrai ?

    Jude se rapproche d’un pas et je reste à ma place. Mon cœur se serre quand il fait un pas de plus, mais au suivant, je recule.

    - Je… je ne peux pas… je ne peux pas faire ça…

    - Faire quoi Rebelle ? 

    - Te laisser me toucher, être près de moi… je ne peux pas…

    - Pourquoi ça ?

    Les mots restent bloqués dans ma gorge, j’ai peur de le dire à haute voix, peur d’être ridicule.

    - Pourquoi Rebelle ?

    Sous son regard perçant, je ferme les yeux avant de crier la peur qui me tord les boyaux.

    - Parce que j’ai peur que tu disparaisses encore…

    - Je ne ferais plus ça.

    Il engloutit la distance qui nous sépare en quelques enjambées, je peux sentir la chaleur de son corps et pourtant, il ne me touche pas. 

    Épilogue [Partie 2]

    - Comment tu l’as appelé ?

    - Joy.

    - Elle est aussi belle que toi.

    - Mais elle te ressemble…

    - C’est vrai.

    Un blanc s’installe entre nous, je n’ose pas le regarder, je ne sais plus quoi dire et je sens la gêne avant que Jude la brise en s’éloignant.

    - Je vais y aller.

    Surprise, j’ouvre et ferme la bouche plusieurs fois, mais elle reste muette.

    - Mais…

    - Tu as besoin de te reposer et de réfléchir, Rebelle… Je reviendrais demain, tu n’auras qu’à m’ouvrir la porte si tu veux que je revienne dans ta vie… dans votre vie.

    Et il part comme ça, se camouflant dans la nuit, enfourchant sa moto. Le bruit du moteur envahi le quartier et résonne entre les maisons me donnant un frisson d’excitation.

    À suivre...


     

    « Épilogue [Partie 1]Épilogue [Partie 3] »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jules
    Mercredi 13 Novembre à 18:55
    Dur pour elle de savoir quoi faire !
    2
    Curly
    Jeudi 14 Novembre à 09:41
    Mais c'est qu'il me ferait (presque) fondre mon coeur de pierre ce petit Jude
      • Jeudi 14 Novembre à 10:04

        Hahahahaha !!!!! he

    3
    ReiScarlett
    Jeudi 14 Novembre à 13:20
    Moooh trop mignon... Il a eu 10 longues années avec beaucoup de problèmes et je comprend son point de vu au sujet de revenir dans la vie de jj et la petite alors quil était encore dans les embrouilles.. Je me demande comment ils vont expliqué ça à la petite
      • Vendredi 15 Novembre à 09:16

        Merci !!! Et oui on quitte pas le monde de la rue comme ça... lui aussi a souffert de cette situation, mais il voulait absolument qu'elle et son bébé soit loin de toute cette merde. 

        Je n'en ai pas parlé, mais j'imagine que cela à prit du temps ! ^^

    4
    Vendredi 15 Novembre à 10:30

    Je comprends mieux Jude : à la mort de Blake il y a eu des emmerdes, Cal morte, Vito mort, Jared mort.... erf

    Il ne pouvait pas tout quitter sans qu'il y ait des représailles après qu'il est tué Blake, ils s'en seraient pris à elle à son bébé.

    Mais, 10 ans quand même ! ! no

    Ils s'aiment toujours malgré toutes ces années ! ! (mouchoirs...) cry

      • Samedi 16 Novembre à 10:56

        Oui, puis il y a aussi d'autres gang, qui veulent prendre la place de Blake tout ça fait que Jaëlie et le bébé n'aurait été que des cibles dans ce remue-ménage... 

    5
    Fanny Carson
    Vendredi 15 Novembre à 15:17
    C'est beau... Enfin l'explication tant attendue, c'est super émouvant bravo <3
      • Samedi 16 Novembre à 10:57

        Merci beaucoup oops

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :