• Chapitre 27


    Mardi 9 Avril (suite)

    Je décide de lui laisser le bénéfice du doute, c’est un mensonge, un de plus, mais pour une fois, c’est un mensonge dans un but honorable. Si Nana savait ce qu’il m’arrive en ce moment même, elle n’y survivrait pas. 

    - Je… merci, Jude. 

    Il dépose un baiser au coin de mes lèvres pour réponse avant de se lever, je le suis et le rattrape.

    - Que va-t-il se passer Jude ?

    - Je vais rembourser la dette de ton frère et puis vous partirez. 

    Je m’affole, trop d’informations arrivent à mon cerveau d’un seul coup.

    - Attends, comment ça, tu vas rembourser sa dette ?

    - J’ai l’argent, lui non, il n’aura plus qu’à le remettre à Blake et vous pourrez faire une croix sur ce mauvais moment.

    - C’est-à-dire « faire une croix » ?

    Chapitre 27

    - Je veux dire que tu rassembleras ce qu’il reste de ta famille et que vous irez loin de cette merde pendant un temps…

    - Partir ? Mais… et nous ?

    - Nous ? On verra Rebelle, le plus important c’est que tu sois en sécurité.

    - Mais c’est avec toi que je le suis.

    Tout ce que je comprends, c’est qu’à la minute où mon frère n’aura plus de dettes, je gagnerais un coeur brisé. Les lèvres humides et salées, je constate que je pleure déjà. Jude s’empare de ma main.

    - Peu importe ce qu’il se passera après, tu seras toujours là, Rebelle. Advienne que pourra.

    Ma main posée tout contre sa poitrine, à l’endroit où bat son coeur, il me sonde avec son regard bleu hypnotique avant de m’embrasser, avec beaucoup de tendresse, beaucoup d’amour. Alors transportée dans son élan, je décide de lui faire confiance.

    Chapitre 27

     

     

    Jeudi 11 Avril

    _Jude.

    Enfin. J’ai enfin posé la main sur cet idiot de Red, c’est le petit nom ridicule dont il s’affuble dans le monde du jeu et des paris. Je n’ai plus qu’à le cueillir et tout sera fini.

    Depuis que nous avons accordé nos violons avec JJtout ce passe pour le mieux, en tout cas autant que possible vu la situation délicate dans laquelle elle se trouve. Je n’aurais jamais pu penser que j’aurais autant besoin d’elle et pourtant, c’est bien le cas.

    Elle me fait ressentir des choses, des choses que j’avais oublié, j’ai l’impression d’être quelqu’un de bien avec elle, mais je ne me voile pas la face, je suis toujours le même pourri au fond.

    La journée se finit plus tôt pour moi aujourd’hui, je rejoins la maison alors que le soleil se couche. Toute la fine équipe est à table, ce qui est plutôt extraordinaire pour le relever, on dirait une grande famille, qui discute et se chamaille. Avant j’aurais pris place avec eux et j’aurais été un membre à part entière de ce foyer, aujourd’hui, je n’aspire qu’à retrouver celle qui fait battre mon cœur. 

    Je prends justement une assiette pour elle, tout en constatant que Vanille est sortie des cages. Son regard se fait fuyant à mon égard, et je peux distinguer du sang au creux de sa bouche, ce qui me laisse penser qu’elle a reçu une correction il y a peu. Une légère pointe de remords fait son apparition, mais file bien vite.

    Chapitre 27

    - Tu ne manges pas avec nous ? 

    Blake me demande ça de façon amicale. Ce qui est plutôt rare ces derniers temps, vu qu’il est à cran. Alors je secoue la tête avant de répondre.

    - Non, merci, je descends rejoindre Jaëlie.

    - Invite-là à monter.

    - Hors de question.

    Je commence à m’éloigner, mais je peux sentir le poids de son regard dans ma nuque. La porte est toujours verrouillée, la chambre est plongée dans le noir, seuls les néons éclairent encore le lit où je vois le corps fuselé de la jolie rousse. 

    Je dépose l’assiette sur la petite table basse et m’avance à pas feutré vers elle, je caresse son bras du bout des doigts, le palpitant déchiré de savoir que samedi soir tout sera fini. Elle ouvre ses yeux de biche sur moi et me sourit, puis se met à genoux. Je suis inexorablement attiré par elle comme une guêpe sur un fruit mûr en plein été. 

    Chapitre 27

    Ma bouche sur sa clavicule, sa nuque, son oreille, sa joue, ses lèvres… je ne me lasse pas de visiter son corps que je connais que trop bien. Je voudrais la posséder, encore et encore, car je sais que bientôt, elle partira.

    - Jude…

    Sa bouche pulpeuse, désireuse de mes baisers, sa voix rauque presque inaudible, elle scande mon prénom marquant le rythme des battements de son cœur affolé. 

    Avec elle, j’ai l’impression d’être un satyre, l’envoûtant de mes charmes pour déverser en elle ma semence en abondance dans un orgasme puissant et dévastateur et ainsi calmer le monstre. Alors quand elle se cambre contre moi, je sais d’avance que j’ai perdu cette bataille avec mon côté obscur. 

    Je la couche sur mes draps, lui retire ses vêtements inutiles pour ce que je prévois de lui faire, sa respiration saccadée, ses mains douces, son joyau brillant sous son état me fait palpiter. 

    Sur le point de retirer mon sweat à capuche, elle se redresse, les joues roses de plaisir.

    - Garde-là ! 

    Un sourire sur les lèvres, je m’exécute avant de plonger sur elle pour dévorer sa chair appétissante. Elle gesticule, gémit, halète puis jouit au bout de ma langue, alors sans plus attendre, encore secouée par les spasmes de son orgasme, je la prends.  

    Chapitre 27

    Je me rends dans la salle de bain, ouvre l’eau et me déshabille. Le corps tout nu et transpirant de Jaëlie me rejoint sous la douche. Elle dépose un baiser dans mon dos, aussi, je me retourne pour la regarder, elle est…belle. Autant physiquement que mentalement, c’est une belle personne qui ne devrait pas estimer un individu comme moi. 

    Son sourire éclaire son visage, elle dépose un baiser sur mon cœur. Je la place sous le jet d’eau avant de m’occuper de lui laver les cheveux puis le reste de son corps. Elle s’affaire à la même tâche que moi, ses doigts fins me sillonnent. Une serviette autour d’elle, je dépose un baiser dans sa nuque et file remettre des vêtements.

    - Tu repars ?

    - Oui, Rebelle, j’ai un truc à faire ce soir.

    Son regard apeuré, elle n’ose pas me demander ce que je vais faire.

    - Est-ce que quelqu’un va mourir ce soir ?

    J’éclate de rire en remettant un sweat à capuche propre. 

    - Non, ne t’inquiète pas !

    - Bon, tant mieux.

    Chapitre 27

    Un léger baiser sur le coin des lèvres et je file hors de la chambre. Le repas du reste du groupe est terminé, tout le monde est retourné dans ses appartements et c’est en silence que je quitte la demeure.

    J’enfourche ma moto, prends la direction du sud aussi rapidement qu’un avion de chasse. Je traverse des villes et des villages, des forêts et des espaces désert jusqu’à ma destination finale.

    Dans la petite ville minière d’Oasis Spring, où les pleins aux as dirigent les plus grosses exploitations, une famille discrète et sans histoire y habitait.

    Le père, ouvrier des mines depuis son adolescence, la mère, comptable à mi-temps et leurs deux adorables bambins, Shane l’ainé et Jaëlie la plus jeune. 

    Les Jacobson étaient soudés, heureux et leurs enfants ne manquaient de rien malgré le coût de la vie. Jusqu’au jour où un chauffard, endormi au volant, leur ôta la vie. Laissant deux jeunes adultes avec leur grand-maman Roselyne, livrés à eux même dans ce monde de brutes.

    J’arrête ma moto bien plus loin pour ne pas alerter tous le quartier et je continue mon chemin à pied.

    Chapitre 27

    La plus petite maison, passe inaperçue dans cette partie de la ville ou les gens de classe moyenne s’entassent. Les lumières sont éteintes, mais vu l’heure ça ne me surprend pas. Je m’introduis par une porte-fenêtre, atterrissant dans un salon.

    C’est totalement cliché, mais je prends place sur un fauteuil en attendant, et il ne se passe pas beaucoup de temps avant qu’une silhouette masculine débarque, une batte de baseball en main.

    - Salut Red ! Ça faisait longtemps !

    J’allume la lampe sur pied à côté de moi et Shane baisse son arme inutile. Il sait qu’il ne peut plus fuir désormais.


     

    « Chapitre 26Chapitre 28 »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Novembre à 09:43

    Il ne dit pas les mots "je t'aime" mais, en posant la main de JJ sur son coeur, cela veut dire la même chose : c'est beau.....

    Quand Blake propose d'inviter JJ à manger avec eux, est-ce comme une proposition pour la faire tout doucement admettre dans leur groupe "sanguinaire" ?

    Si c'est oui, Jude y a l'air clairement opposé.

    Oooh... Shane se cache dans la maison familiale....

      • Mercredi 6 Novembre à 21:35

        C'est effectivement un couple atypique qui ne passe pas par les mots ! J'ai voulu faire passez l'émotions dans les gestes ! 

        Non, par prêt à l'accepter dans leur groupe, mais c'est leur prisonnière (plutôt VIP grâce à Jude), il demandait ça comme ça ! Mais effectivement, Jude n'a aucune envie que JJ se mêle à ce genre d'individu ! 

        Ce n'est pas la maison familiale, mais juste la ville de leur enfance ! ;) 

    2
    Fanny Carson
    Lundi 4 Novembre à 16:39
    Le dénouement approche... Je me demande si Jude va réussir à laisser partir JJ une fois la dette de son frère payée...
      • Mercredi 6 Novembre à 21:36

        Oh oui, la fin est très très proche !! ^^ Et bien tu verras ça par toi même bientôt !

    3
    ReiScarlett
    Mardi 5 Novembre à 19:21

    Snifff j'ai mal au coeur de pensé a quel point ils souffrent tout les deux a l'idée d'être séparé !!! Ils trouverons une solution, l'amour gagne toujours !! Enfin j'espère !! Aller comment va prendre la nouvelle du fait que la grande faucheuse va l'aidé a se sortir de cette merde ainsi que sa soeur 

      • Mercredi 6 Novembre à 21:37

        Oui, il n'est pas chose facile de se séparer de la personne que l'on aime...  
        Red est buté, mais Jude sait y faire ! haha ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :