• Chapitre 8


     Jeudi 14 Mars (suite)

    Je suis au chaud, bercée par la respiration de Jude sous mon bras. Je veux rester dans ma bulle et refuse d’ouvrir les yeux. Il doit être tard et je n’ai aucune envie de revenir à la réalité de ma vie. J’ai passé la meilleure nuit depuis bien longtemps.

    Encore apaiser par le parfum de l’homme à côté de moi, je repense à cette nuit magique. Celle où j’ai lâché prise et que j’ai uniquement pensé à moi. 

    Je ferme un peu plus les yeux pour n’oublier aucun détail après qu’il m’ait plaqué contre cette porte complètement dénudée. 

    Ses doigts allant et venant en moi, sa bouche humide contre ma nuque. Malgré moi, je sens mes doigts se crisper sur le torse de Jude et mon entre-jambe fourmiller de désir. 

    Et lorsque je le revois en train de me prendre sur ce lit, comme un sauvage, un léger gémissement s’échappe malencontreusement de ma bouche.

    Chapitre 8

    - Salut Rebelle !

    - Ne me regarde pas…

    - Sérieusement, JJ, crois-tu que je sois le mieux placer pour critiquer ton aspect le matin ?

    À force de le voir avec sa capuche, j’avais presque oublié ce qui se cachait dessous. 

    - Désolé… mais tu sais, j’avais même oublié ce détail…

    - Moi pas.

    Je me penche sur le côté du lit pour voir mon portable et je suis horrifiée de voir l’heure.

    - Quoi il est déjà 15h ? Bon sang, il faut que je rentre.

    - Tu n’es plus une ado ! Je crois que tu n’as de comptes à rendre à personne !

    - Tu ne comprends pas, elle a déjà perdu mon frère… je ne veux pas l’inquiéter d’avantage.

    - Ton frère ?

    - C’est compliqué ! 

    - Oh, je vois, tu décides de retourner mes propres phrases contre moi ! Très bien !

    Chapitre 8

    Un sourire s’affiche sur mon visage, mais disparaît aussitôt lorsque sa tête se retrouve entre mes jambes.

    - Mon dieu, mais qu’est-ce que tu fais ?

    - Ne me dis pas qu’on ne t’a jamais léché comme il se doit ?

    Je lève les yeux au ciel, Jude est toujours aussi… lui-même en réalité, sans aucun tact.

    - Je t’ai dit que je devais rentrer.

    - C’est moi qui vais la rentrer !

    Choquée, médusée, sidérée, éberluée… autant de synonymes pour marquer ce que je ressens en entendant les paroles de Jude. Je m’apprête à ouvrir la bouche pour faire part de mon mécontentement, mais ce n’est pas tout à fait ce qui sort quand sa langue s’abreuve directement à la source de mon plaisir.

    - Oh mon dieu ! 

    - Continu à m’appeler Jude, ce sera plus simple ! 

    Chapitre 8

     /!\ Image bonus n°1 - softImage bonus n°2 - soft /!\ 

    Je ris avant de gémir de nouveau, les doigts crispés dans les draps, les dents mordant mes lèvres pour contenir la fougue qui me parcourt. 

    Mon amant se concentre pendant de longues minutes à me donner un plaisir incommensurable avant de s’arrêter. Tout essoufflée, je peine à retrouver mon rythme, et je n’ai pas le temps de me remettre que Jude me possède une nouvelle fois d’un coup de reins assuré et brutal.

    Le petit cri, entre douleur et plaisir, qui s’échappe de ma bouche, résonne dans la pièce. S’en suit des gémissements et des grognements de plus en plus intenses sous les assauts frénétiques de Jude. Et lorsque je me laisse emporter au comble de bonheur, il me rejoint satisfait de sa performance.

    Allongé à côté de moi, la respiration lourde, la peau mouillée et parfumé à la sueur et au sexe, Jude est le mec le plus excitant de la planète. Et je sais ce que je dis, j’en ai vu pas mal aux quatre coins du globe.

    - Maintenant, tu peux partir.

    Chapitre 8

    J’ai la désagréable sensation de me faire jeter dehors comme une vulgaire prostituée et cela me glace le sang. Je ramasse mes affaires et lui fait savoir que je vais prendre une douche avant. Il acquiesce d’un mouvement de menton, et tête baissée, je rejoins la salle de bain.

    J’ouvre l’eau pour que le chaud arrive puis je m’engouffre sous le jet brûlant. Chaque perle d’eau s’abat sur mon corps affaibli, comme un coup de fouet. Je reste là, sans bouger, bercée par le bruit et la moiteur de l’air. Je réagis à peine quand je perçois la masse imposante de Jude se glisser derrière moi. 

    Il s’empare du gel douche et m’en fait couler sur le dos. De ses deux grandes mains, il recouvre ma peau de mousse et frotte avec douceur. Mes épaules, mes bras, mes flancs, mes fesses, mon ventre, et jusqu’à mon sanctuaire encore endolori. Tout ce qui se trouve à sa portée est savonné. Sa bouche se perd dans ma nuque, entre baisers et mordillements, mes jambes flageolent. Il se lave à son tour et j’en profite pour sortir et m’enrouler dans une serviette. 

    Mon cerveau tourne à mille à l’heure, est-ce ça qu’il voulait ? Me prendre pour mieux me lâcher du haut de sa tour après ? Je me sens rouler dans la farine, idiote, furieuse…

    Chapitre 8

    - Tu es si expressive JJ !

    - Pardon ?

    - Tu rumines depuis que je t’ai dit que tu pouvais partir.

    - Non ! Je m’inquiète juste pour ma grand-mère qui est sûrement en train de s’inquiéter elle-même pour moi.

    - Arrête ! Tu ne sais pas mentir ! Tu crois que je te mets à la porte maintenant que je t’ai baisé ? 

    C’est rageant de le voir toujours taper en plein dans le mille. J’ai l’impression d’être transparente.

    - Tu as seulement mal interprété ma phrase, si je le pouvais, je te garderais au lit pour te dévorer toutes les heures de la journée !  

    Je rougis de plaisir en pensant à ça et m’apprête à ouvrir la bouche, mais il me devance.

    Chapitre 8

    - Je ne suis pas le genre de mec à profiter d’une fille ivre, mais je ne suis pas non plus le genre de mec à utiliser les femmes comme des mouchoirs jetables si cela te préoccupe !

    - Est-ce que tout est écrit sur les pores de ma peau ? Non parce que sinon, il faut vraiment que je retourne frotter mon visage… 

    - Pour moi, tu es un livre ouvert, prêt à me laisser lire tes secrets !

    - Arrête de jouer les lover, Jude, nous savons très bien aussi que tu n’es pas ce genre de mec ! 

    Un large sourire fend son visage abîmé et l’espace de quelques secondes un frisson d’effroi parcours mes entrailles.

    - Arrête de te poser des questions ! Vis au jour le jour ! La vie n’en est que meilleure ! 

    - Ça, je le sais, crois-moi. 

    Sur cette basique constatation qu’il est en train de faire changer mes habitudes, je me rhabille et m’apprête à sortir de la salle de bain.

    Chapitre 8

    - Tu pars sans dire au revoir ? 

    - Au revoir, Jude ! 

    Alors que j’ai peur que ce soit lui qui me laisse tomber, je décide de prendre les rennes et de celer mon cœur derrière un mur aussi haut que celui de la Garde de nuit. Hors de question que je me laisse emprisonner par mes sentiments et de finir par ramper devant lui comme une camée qui veut sa dose. 

    J’entre dans le petit appartement cosy de ma grand-mère qui est bien silencieux.

    - Nana, tu es là ? Je suis rentrée !

    Elle surgit tout doucement du minuscule balcon attenant au salon, un sourire aux lèvres.

    - Je suis désolée Nana, j’aurais dû te prévenir que je ne rentrerais pas ! 

    - Ma chérie, tu es grande et c’est normal d’avoir ta vie… même si la disparition de ton frère pèse encore sur mes épaules, je ne peux pas t’empêcher de vivre.

    - Je suis quand même désolée…

    - Tu as passé une bonne soirée ? 

    Chapitre 8

    Le rouge me monte aux joues avec les images qui défilent devant mes yeux.

    - Oui… il se peut que… parfois, je ne rentre pas le soir…

    - J’aimerais bien rencontrer la personne qui fait pétiller tes yeux ma chérie !

    - Nana !!!! 

    Ma grand-mère rit si spontanément qu’elle m’entraîne à sourire largement, je l’embrasse sur la joue avant de rejoindre mon petit coin. Je retire mes vêtements de la veille et me lance sur le matelas.

    Il faut vraiment que je me repose avant d’attaquer mon service ce soir, sinon je risque fort de ne pas réussir à tenir toute la nuit… et qui sait peut-être que Jude me laissera à nouveau profiter de ses talents au lit. 


     

    « Chapitre 7 Chapitre 9 »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Septembre à 13:27

    Elle est sacrément susceptible JJ, ça ne va pas être facile avec un caractère comme Jude ! Très beau chapitre.

      • Lundi 23 Septembre à 18:35

        Merci beaucoup ! 

        Il y a les façons de dire les choses, le ton, le contexte... les façons de les entendre, c'est vrai qu'à l'écrit parfois il est difficile de savoir comment son dites les choses et chacun l’interprète à sa façon ! 
        Dans tous les cas, JJ a du caractère ! Et Jude aussi ! he

    2
    ReiScarlett
    Mercredi 18 Septembre à 16:29
    Brrr Brrr Brrr chaud bouillant grrrr Jude se cache sous une capuche mais il ne cache visiblement pas ses talents xD... Trop bien cette suite j'ai hâte de lire le prochain chapitre
      • Lundi 23 Septembre à 18:36

        Mdrrrrrrrrr !!!!! Non, Jude ne se cache pas sous la couette en effet he 

    3
    stephy
    Mercredi 18 Septembre à 19:43

    super histoire hâte de savoir si elle va retrouver son frère et découvrir le vrai mystère de Jude 

      • Lundi 23 Septembre à 18:36

        Merci beaucoup Stephy ♥

    4
    Jules
    Mercredi 18 Septembre à 20:48
    Miaaaam miammm
      • Lundi 23 Septembre à 18:37

        Coquinette !!!! 

    5
    Jeudi 19 Septembre à 09:49

    Euh... : "je n’ai pas le temps de me remettre que Jude me possède une nouvelle fois d’un coup de reins assuré et brutal." => pas de préservatifs ??? eekeek

    Il est très intentionnée avec elle car il l'a rejoint sous la douche et la lave... comme un amoureux pourrait le faire...

    Je me pose une question : s'il a déjà eu des femmes dans sa vie, il faisait "la bête à deux dos", sans capuche ou avec ?? parce qu'il ne veut pas montrer son visage depuis qu'il a ces cicatrice, ou, est-ce depuis qu'il les a, qu'il ne fait plus rien ?? parce qu'avant, sans elles, il devait en profiter ??

    - que de questions -

    Le : " - Tu pars sans dire au revoir ? - Au revoir, Jude ! " montre qu'elle se protège...

     

    smile VITE VITE VITE LA SUITE ! ! smile

     

      • Lundi 23 Septembre à 18:43

        Que de questions auxquelles je peux répondre !!! ^^ 

        Alors, oui effectivement je ne l'ai pas précisé, mais alors qu'elle était en train de reprendre son souffle, notre ami séduisant, ici présent à tout de même prit le temps d'enfiler la protection adéquate avant de conclure !! 

        Ensuite, il a déjà eu des aventures, sans sa capuche à l'époque où il n'en n'avait pas besoin, et quand il a été blessé autant physiquement que mentalement... il lui a été facile de trouver des filles qui ne demandait que ça et qui ne posent aucunes questions quant à sa capuche !! 

        J'espère que j'ai répondu à toutes tes questions ! ^^

      • Jeudi 26 Septembre à 08:57

        Merci pour toutes ces réponse, cela éclaire ma lanterne yes

      • Vendredi 27 Septembre à 22:51

        Avec plaisir ^^

    6
    Fanny Carson
    Lundi 23 Septembre à 12:21
    Ah Jude !! Bien torturé comme il faut et pourtant prévenant malgré son manque de tact... ça promet !! Je pense que JJ n'est pas au bout de ses peines ou de ses surprises...
      • Lundi 23 Septembre à 18:45

        Et oui, peut-être que c'est un peu son lui d'avant qui ressort !! 

    7
    Lundi 23 Septembre à 15:24

    Jj susceptible non lol on dirait moi mdr

      • Lundi 23 Septembre à 18:45

        Hahahaha !!! Il faut dire aussi qu'il a dit les choses comme a son habitude, sans tact ! Moi je lui aurait fait bouffer sa capuche ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :