• Chapitre 25


    Lundi 8 Avril (suite)

    Dans la chambre de Saphir, j’en profite d’être proche d’elle pour pouvoir lui poser une question qui reste en suspens depuis que j’ai essayé de m’évader de la chambre de Jude.

    - Qu’est-ce qu’il y a derrière la petite porte en bois ?

    - L’accès aux cages…

    - Charmant… J’ai rencontré Angel là-bas, pourquoi elle est là ? Vous allez la laisser sortir ?

    - Je ne sais pas Jaëlie, parfois il vaut mieux ignorer certaines choses, surtout celles qui concernent Alejandro.

    - Mais je ne peux pas la laisser là-bas…

    - À ce que j’en sais, elle est chez lui… il est venu la récupérer il y a quelques jours… mais si les frères Grave lui mettent la main dessus, il le payera cher…

    - Mon dieu, mais dans quel monde vous vivez ?

    - Dans la partie la plus sombre.

    Chapitre 25

    Le soleil décline doucement et la fatigue se fait ressentir après le plat que je viens de manger. Cette fois, je sais que c’est uniquement à cause de la courte nuit que j’ai passé. Saphir m’autorise à redescendre dans la chambre de Jude sans escorte. « Tu ne peux pas sortir de toute façon » a-t-elle dit et aucun de ces débiles ne me fait peur à présent. Alors sagement, je traverse le salon, mais ma curiosité m’oblige à regarder au-dehors.

    Une belle piscine trône dans le jardin et si je n’étais pas tant absorbée par la situation, je pourrais presque avoir envie de me baigner… mon traître de cerveau me lance des images de Jude et moi à Selvadorada, dans ce bassin naturel… la chaleur me monte à la tête. Je ne dois plus penser à ce genre de choses.

    - Qu’est-ce que tu fais là ?

    Étrangement surprise d’entendre une voix féminine que je pense reconnaître, je me tourne et découvre la fameuse Vanille.

    - Saphir m’a autorisée à redescendre.

    - Quelle idiote. 

    - Je regarde juste, je n’avais pas l’intention de vouloir m’échapper.

    Le rire sadique qui s’échappe de sa bouche me file la frousse.

    Chapitre 25

    - Vanille, c’est ça ?

    - Tu vas finir comme la pétasse blonde et on n’entendra plus parler de toi !

    - Tu parles d’Angel ?

    - Tu ne sais pas ce dont Jude a besoin, ni qui il est et si tu crois qu’il est meilleur que le reste du troupeau, tu vas te brûler les ailes ! Et je serais assise au premier rang quand tu crèveras comme cette petite pute.

    Vanille tourne les talons et s’éloigne, me laissant avec ces mots qui résonnent en moi. Angel est morte, je n’en reviens pas, ils sont tous tarés dans ce gang. Je me précipite dans la chambre vide, et m’empare de l’arme trouvée plus tôt, je le déteste, je veux qu’il crève lui aussi.

     

    __________________________________ 

    Mardi 9 Avril
    _Jude.
    Alors que je rentre de ma longue nuit de traque, je suis heureux de pouvoir prendre une douche et retrouver mon lit. Le verrou de ma chambre n’est pas enclenché et je retiens ma respiration en entrant. Je relâche la pression en découvrant les jambes élancées de Rebelle sur le canapé. Le visage rougit et déformé par la colère, elle me regarde.

    - Enlève ton sweat, je veux voir ton visage.

    Sa demande me surprend grandement, mais je m'exécute docilement puis à la vitesse de la lumière, elle se lève et pointe dans ma direction l’arme que je cache derrière mon lit.

    - Alors voilà, nous en sommes là ?

    Les larmes commencent à inonder son visage tuméfié.

    - Vous l’avez battu, vous l’avez violée, vous l’avez humiliée avant de la tuer…

    - De quoi tu parles JJ ?

    - D’Angel, imbécile. Vous êtes une bande de malades mentaux bons à interner, même plutôt à mourir.

    - Alejandro est un cas à part, je n’ai rien à voir dans tout ça…

    Chapitre 25

    - Mais il va m’arriver la même chose, vous allez faire de moi une pâle version de ce que je suis avant de me tuer, Vanille a dit que c’est comme ça que tout allait se terminer.

    - Vanille ? Elle dirait n’importe quoi, elle est jalouse parce que tu as quelque chose qu’elle ne pourra jamais avoir.

    - Quoi ? Je ne possède rien… je n’ai plus rien…

    - Si, tu m’as moi.

    - Mais je n’en veux pas, je n’en veux plus, tu m’as menti, trahi, blessé, drogué, je te déteste.

    C’est la première fois que je vois Jaëlie aussi en colère, aussi sûre d’elle et je mentirais si je disais qu’elle ne me faisait pas d’effet. Elle a besoin d’extérioriser sa colère, c’est exactement ce que je lui offre sur un plateau.

    - Alors vas-y tire !

    Elle s’approche de moi et pose le canon de l’arme sur ma poitrine de sa main mal assurée.

    Chapitre 25

    - Mais sache que même si sur la forme, il y avait bien des mensonges entre nous, sur le fond, je ne t’ai jamais menti, j’aime être avec toi, j’aime me perdre en toi…

    - La ferme, tu ne sais que mentir…

    - Tire alors, si tu n'éprouves rien pour moi, tire, parce que si tu ne le fais pas, je me ferai un plaisir de te rappeler comme toi et moi on s’accorde si bien…

    Sa petite main tremble et je sens qu’elle faibli, alors le flot de larmes se fait plus important.

    - Je ne peux pas, malgré tout ce que tu as fait, je ne peux pas…

    À la vitesse d’un lion, je me saisis de ses petits poignets et le désir grimpe en moi.

    - La prochaine fois que tu pointes une arme sur moi, assure-toi qu’elle soit chargée et d’avoir enlevé la sécurité !

    Chapitre 25

    Le regard horrifié qu’elle me lance manque de me faire sourire. Et j’approche doucement mes lèvres des siennes, espérant que d’avoir évacué la tension suffira à me faire revenir dans ses petits papiers, parce que je bande tellement que si elle se refuse à moi, j’en perdrais la raison.

    Au moment où mes lèvres touchent les siennes, c’est l’explosion dans toutes les parcelles de mon corps, elle lâche l'arme qui s'écrase au sol dans un bruit sourd puis s’empare de mon visage pour approfondir notre étreinte et je prends ceci comme un feu vert.

    - Pardon Jude.

    - C’est à moi de m’excuser, je t’assure que j’aurais préféré te rencontrer dans d’autres conditions, mais tu me rends fou, je n’ai pas réussi à te laisser partir.

    Ma Rebelle se jette sur moi pour me donner un autre baiser et nous fait tomber au sol, je la prends dans mes bras pour ne faire plus qu’un avec elle.

    - Je te promets que je fais tout ce que je peux pour te sortir de là.

    Chapitre 25

    Je capture ses lèvres dans un baiser passionné et la plaque au sol, je ne veux pas lui faire mal avec tous les bleus qu’elle a et surtout, je ne veux pas faire quelque chose qu’elle ne veut pas.

    - Arrête-moi, si tu vas le regretter plus tard, je ne supporterais plus de voir le dégoût dans tes yeux…

    - Je ne regretterai pas...

    - Arrête-moi si tu ne veux plus de moi, parce que si tu me laisses faire, je ne te laisserais plus me fuir…

    - Je ne fuirai plus….

    Alors je scelle ces mots dans un baiser langoureux, possessif et les gémissements de plaisir mélangé à la douleur m’électrisent jusqu’au bout de la queue.

    Nus à même le sol, je la baise avec mes doigts, je la baise avec ma bouche la laissant crier de plaisir. Il n’y a plus qu’elle et moi sur ce tapis, même si le niveau de décibels de ses gémissements alerte toute la maison qu’elle prend son pied comme jamais.

    - J’aime quand tu te lâches Rebelle, je veux que tout le monde sache que tu es à moi.

    - Je suis à toi Jude…

    Chapitre 25

    Grand dieu, je vais jouir avant même de l’avoir pénétré, alors sans plus attendre, j’entre en elle, aussi délicatement que je le peux et écarte sa soie humide à la taille de mon sexe. Un râle de plaisir s’échappe de ma gorge quand j’ai pris possession d’elle toute entière puis je commence à bouger avec lenteur, pour qu’elle s’adapte à moi et lorsque je sais qu’elle est prête à perdre la tête, je la baise avec ardeur. Mon prénom comme une prière dans sa bouche, je suis prêt à exploser.

    - T’arrêtes pas Jude, continue…

    Incapable de résister plus longtemps, je la stimule plus que de raison pour la faire jouir plus vite et quand je la sens trembler sous mon corps en criant alors je me décharge en elle et la marque jusqu’au plus profond de son corps.


     

    « Chapitre 24Chapitre 26 »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Octobre à 13:22

    Elle craqué !!!

    Dis donc, heureusement qu'il ne fait plus plein été quand on lit ça ... les 4° de ce matin semblent un 40° LOL

    J'adore, suis impatiente de lire la suite yes

      • Mardi 29 Octobre à 01:22

        Mdrrrrrrr !!!! Oh oui ça réchauffe l'ambiance !!!!! he 
        Contente que tu aimes toujours !!!! oops

    2
    stephy
    Lundi 28 Octobre à 17:29

    elle est complètement dingue de lui et lui aussi donc il va finir par la laisser sortir de sa prison ou pas hâte de savoir 

      • Mardi 29 Octobre à 01:23

        Oui, autant l'un que l'autre, une étincelle s'est produite entre eux ! 
        Tu le découvriras en lisant la suite !! haha !!

    3
    ReiScarlett
    Lundi 28 Octobre à 19:17
    Ahhh le moment que j'attendais la réconciliation... Ils sont fait pour être ensemble et Jude va sûrement changer son mode de vie pour elle.. Torride en tout cas la réconciliation brr
      • Mardi 29 Octobre à 01:24

        Mdrrrrrr ! Et c'est pas une réconciliation à moitié intello Tu crois qu'il ferait ça ? Quitter un gang pour un tueur à gages c'est si facile tu crois ? 

    4
    Jules
    Lundi 28 Octobre à 21:41
    Dis donc, c'est sacrément sexuel tout ça !
      • Mardi 29 Octobre à 01:24

        Mdrrrrrrrr ! he Y'en avait pas eu depuis un moment fallait bien que je me lâche un coup ! intello

    5
    Curly
    Lundi 28 Octobre à 23:45
      • Mardi 29 Octobre à 01:25

        Je vois rien d'écrit cry

    6
    Lundi 4 Novembre à 09:05

    On ne sait pas si Angel est chez Alejandro ou si elle est bien morte.

    Cette Vanille nous met le doute et c'est le but : grrrr....

    Ah oui, Vanille veut Jude : et non, tu ne l'auras pas nia nia nia, son coeur est déjà pris.

    eek Oh la la.... j'ai eu les chocottes.... j'avais peur que JJ tire sur Jude ! !

    Hou lou lou : Toutes ces tensions entre eux sont évacués tout d'un coup par : là ce n'est pas la bête à deux dos mais, les bêtes à deux dos : ils s'en donnent à coeur joie Hi.... Hi.... wink2

      • Mercredi 6 Novembre à 21:21

        Saphir ne s'occupe pas des affaires d'Alejandro, Vanille si apparemment... Je confirme qu'il a bien tué Angel, c'est d'ailleurs le début de War of hearts ! ;) 

        Haha ! Elle avait de toute façon pas déverrouillé la sécurité et en plus l'arme était vide ! he Oui toutes les tensions sont évacués !!  

    7
    Fanny Carson
    Lundi 4 Novembre à 16:15
    Ah ben voilà, une bonne partie de jambes en l'air et l'atmosphère est détendue !! Brr c'était torride... mais ca nous dit toujours pas comment il va la sortir de cette situation !!
    Et Vanille là nan mais quelle garce !!
      • Mercredi 6 Novembre à 21:22

        Oui Vanille est une garce, il en faut toujours une ! ^^ 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :