• Chapitre 21


    Dimanche 7 Avril (suite)

    J’ai retourné tous les recoins de sa maudite chambre, en prenant soin de pas trop déranger l’ordre qui y règne pour qu’il ne se doute de rien, et c’est finalement planqué derrière le lit que j’ai fini par trouver une arme. Dans le genre des choses utiles, je n'en demandais pas tant ! Je n’ai jamais utilisé d’armes à feu, mais ça ne doit pas être bien compliqué, viser et tirer. Je la replace où je l’ai trouvé ensuite, je prends des vêtements dans le tiroir qu’a indiqué Jude puis je m’enferme dans la salle de bain. 

    Je vérifie plusieurs fois que la porte est bien fermée avant de me déshabiller et de faire couler l’eau de la douche. Dans le miroir, mon reflet, n’est qu’une pâle copie souillée de moi-même. Je ne me reconnais même pas. Ma peau est griffée, marquée, bleuie. 

    Ce salopard m’a donné un bain, alors que j’étais inconsciente, ça me dégoûte de penser qu’il a pris du plaisir à me voir nue, à sa merci, et même qu’il a profité de l’occasion… je réprime un haut-le-cœur et m’installe sous le jet. Je me frotte, encore et encore, malgré la douleur lancinante dans chaque parcelle de mon corps.

    Une fois sèche, j’enfile les vêtements, trop sexy pour les conditions actuelles, en pensant que la fameuse Saphir doit être plutôt libérée. Je déverrouille la porte tout doucement avant de sortir et pousse un cri en entendant une voix féminine.

    Chapitre 21

    - Tu te sens mieux ?

    - Qui… qui es-tu ? Qu’est-ce que tu me veux ?

    - Je suis Saphir ! Jude m’a demandé de venir te tenir compagnie, il avait des trucs à faire.

    - Genre, tuer des gens ?

    Elle éclate d’un rire si franc, que je me demande ce qui peut bien être drôle dans ce que je viens de dire. Je hausse un sourcil.

    - Je sais bien que la mort ne prend pas de vacances habituellement, mais pas celle-là ! Et tu en conviendras que c’est une mort plutôt… hum séduisante, non ?

    - Peu importe, c’est un tueur, c’est tout ce que ça restera.

    Je détaille la jeune fille devant moi un moment, son joli minois et ses cheveux colorés, elle n’a pas l’air dangereuse, je me demande ce qu’elle fait avec des gens pareil. Saphir hausse des épaules avant de reprendre.

    Chapitre 21

    - J’espère que les vêtements te plaisent ?

    - C’est un peu affriolant, mais merci !

    - Désolé, je vais essayer de te trouver quelque chose de moins voyant, mais je ne crois pas avoir ça dans mon placard.

    Son portable sonne et elle regarde le message qui doit s’afficher sur ce dernier.

    - Faut que j’y aille.

    - Laisse-moi sortir s’il te plaît !

    - Je ne peux pas faire ça… je suis désolée.

    Elle sort doucement et j’entends le verrou de la porte se déclencher, je suis encore prise au piège ici à attendre que la mort rentre me retrouver. Mon estomac commence à chanter aussi bien, je décide de boire beaucoup d’eau pour combler le trou formé dans mes entrailles. Je m’allonge un instant et le bruit de la porte se fait entendre, sa capuche ténébreuse rend la pièce plus glauque, mais dans sa main, il tient une assiette.

    - Je n’ai pas faim.

    Chapitre 21

    Ma fierté m’oblige à cracher mon venin alors que je suis prête à le tuer pour avoir un morceau à manger. Trahie par mon propre corps, un gargouillis incessant résonne dans la pièce silencieuse.

    - C’est pas ce que dit ton estomac en tout cas !

    - Je refuse de manger ce que tu m’apportes, qui sait ce que tu vas mettre dedans pour me droguer et pourquoi pas me violer, tu ne dois pas mieux valoir que tes petits copains. 

    Un flot de paroles blessantes jailli de ma bouche, malgré tout ce que je pensais savoir de lui, tout s’écroule, il n’a fait que me mentir, me manipuler, toutes ses paroles, tous ses actes ne sont plus rien, que mensonges et futilités.

    - Si je voulais te violer, je le ferais pendant que tu es pleinement consciente, rien ne m’exciterait plus que de te voir te débattre sous mon corps, maintenant, mange.

    Bouche bée, je n’en reviens pas. Il pose l’assiette puis sort illico de la chambre, m’abandonnant à mes démons intérieurs. Sous sa capuche, impossible de savoir s’il était sincère, à ne plus rien savoir, à ne plus rien contrôler, je vais devenir folle, c’est certain. 

    Chapitre 21

    Jude est parti si vite qu’il n’a pas verrouillé la porte, mon palpitant fait des siennes et je respire un bon coup avant de faire une attaque. Tant pis pour la bouffe, je m’approche de la porte et baisse avec lenteur la poignée. Pas un bruit à l’horizon, mes pas se font aussi discrets que possible, un escalier se trouve directement à côté, sans plus hésiter, je remonte. Le soleil est présent, je sais au moins qu’on est en journée. Le bois craque légèrement et plus j’approche du haut, j’entends des voix, je reconnais celle de Jude et de Saphir. Merde, fait chier. 

    - T’as une petite mine !

    - Elle croit que je suis comme ces crétins… putain, ça me rend fou…

    Il est sérieusement en train de se plaindre à cette pauvre fille, il n’est pas comme eux, il est pire encore. Je ne reste pas à écouter ses jérémiades. Je ne peux pas avancer plus sous peine de me faire découvrir, je suis prise au piège comme une souris de laboratoire. Je redescends alors, découvrant les lieux, une petite porte en bois foncé gardée par un digicode m’intrigue, mais lorsque je veux me rapprocher, je peux distinguer Jude et Saphir qui se rapproche, je file à toute allure en direction de la chambre, mais je percute brutalement le brun. Son sourire vicieux sur la bouche, il m’attrape et me colle contre un mur. Je n’ose plus bouger.

    - On fait un peu d’exploration ma jolie ?

    - Qu’est-ce que ça peut te foutre ?

    Chapitre 21

    Je rugis et frémis d’horreur quand il se colle plus à moi.

    - C’est que tu as du caractère ! Tu sais qu’on a des choses à finir tous les deux, Jude ne sera pas toujours dans le coin, comme maintenant.

    - Tu te trompes Jared, je suis là, barre-toi ! 

    La voix profonde de Jude tonne dans notre dos, laissant mon corps se détendre et c’est avec un petit rire fou que Jared me lâche avant de reculer. Je me précipite loin de lui.

    - Ce n’est que partie remise, petite rebelle !

    - Ne m’appelle pas comme ça !

    - Ne l’appelle pas comme ça !

    La voix de Jude fait écho à la mienne. Nous nous lorgnons un instant avant que je détourne les yeux. Je ne m’étais pas vraiment aperçue que ce petit surnom venant de Jude, avait autant d’importance et l’entendre de la bouche de ce grossier personnage m’a donné envie de gerber sur ses pieds. 

    Jared s’enferme dans une pièce près de celle de Jude et ce dernier s’approche, alors instinctivement, je recule et rejoins sa chambre.

    Chapitre 21

    - Je t’avais dit que tu étais plus en sécurité dans la chambre.

    - T’avais pas fermé, tu croyais tout de même pas que j’allais rester là à attendre ?

    Il fait un pas en avant, je fais un pas en arrière. Il retire son sweat sombre et le jette plus loin et je sais très bien ce que je vois dans ses yeux. Cette flamme qui s’allume quand le désir s’empare de lui, quand il me veut sous lui pendant qu’il me brûle de l’intérieur. Jude s’avance d’un pas vers moi et je recule d’un pas avant que ses paroles ne me reviennent en tête « Si je voulais te violer, je le ferais pendant que tu es pleinement consciente, rien ne m’exciterait plus que de te voir te débattre sous mon corps. » j’avale ma salive difficilement avec la boule qui s’est formée au fond de ma gorge.

    Alors je reste à ma place, j’attends qu’il s’approche encore, si je le laisse avoir ce qu’il veut, peut-être que je finirais par sortir d’ici. Quand il s’empare de ma taille, je sursaute et mes larmes coulent sans mon consentement. Sa bouche trouve la mienne, mais je ne réponds pas à son baiser. Je n’éprouve aucun plaisir à son étreinte.

    Jude s’arrête alors, probablement déçu que je ne me débatte pas plus pour satisfaire sa répugnante envie de me prendre sans autorisation. Il saisit ma tête de ses deux mains et pose son front contre le mien.

    - Putain, j’ai tellement envie de toi, mais pas comme ça, pas alors que je te dégoûte tellement que tu te laisses faire, je ne ferais jamais ça, tu m’entends, jamais.

    Chapitre 21

    Ses mains quittent mon corps la seconde d’après et il sort de la chambre en prenant soin de ne pas oublier de fermer à clef cette fois-ci. 

    Jude est un menteur, ça fait des mois qu’il ment, qui sait où fini la vérité et où commence le mensonge ? Il se joue de moi, pour mieux me rendre vulnérable et docile comme ça quand je m’y attendrais le moins, il fera de moi sa marionnette, mais c’est fini. 

    L’assiette que j’ai délaissé plus tôt m’attend toujours, c’est froid, mais j’ai tellement faim que peu m’importe, je fini jusqu’à la dernière miette avant de m’écrouler de sommeil sur le lit de Jude.


     

    « Chapitre 2oChapitre 22 »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jules
    Vendredi 18 Octobre à 15:05
    Il est d'après moi, sa meilleur option...
      • Mardi 29 Octobre à 00:57

        Dans ce merdier, oui ! 

    2
    ReiScarlett
    Samedi 19 Octobre à 14:02
    J'ai l'impression qu'elle est très en colère contre Jude mais elle n'arrive Pa à le détesté. Il a fait de mauvaise chose mais je crois que sa rencontre avec jj le change de jour en jour... C'est compliqué comme situation mais il est clairement amoureux d'elle
      • Mardi 29 Octobre à 00:59

        Et Jude, n'a jamais était vraiment mauvais, mais à traîner avec de mauvaises personnes... et puis il y a le contexte aussi, survivre ou mourir il faut choisir ! wink2
        Et JJ, s'est attachée à lui, c'est dur de voir que la personne qu'on fréquente n'est pas ce qu'elle prétend être ! 

    3
    Lundi 21 Octobre à 12:35

    Dans le : "Elle croit que je suis comme ces crétins… putain, ça me rend fou…" montre à quel pointe il est blessé de son rejet.

    Aie..aie...aie... si la Jude la dégoûte c'est pas bon arf

    Mince, c'est raté pour l'évasion.

    Heureusement que Jude est dans le coin pour empêcher Jared de faire du mal à JJ

    J'espère que prochainement JJ arrivera à avoir une vrai conversation avec Jude pour mette les points sur le I et les barres sur les T concernant tout ce merdier.

     

    Il y a un poster de la faucheuse en arrière plan :-D

      • Mardi 29 Octobre à 01:01

        Bien sûr, il est avec de mauvaises personnes, fait de mauvaises choses, mais c'est quelqu'un de très humain. Et tout comme JJ est blessée de ses mensonges, il est blessé de son regard sur lui. 

    4
    Fanny Carson
    Jeudi 24 Octobre à 00:04
    La pauvre c'est pas facile ce qu'elle endure et ce couillon qui pense qu'elle a envie de lui !!
      • Mardi 29 Octobre à 01:02

        Il a surtout pensé que ça allait être si facile ! he Que tu crois !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :