• Chapitre 19


    Samedi 6 Avril (suite)

    Je tente de résister avec mes bras, mais ces enfoirés ont bien plus de force que moi. L’eau me brûle les poumons, les narines, la gorge. Je tousse dès que ma tête émerge de l’évier, mais je n’ai pas beaucoup de temps avant qu’elle soit immergée de nouveau. Et toujours la même question sur les lèvres « où est Shane ? » comme si j’en savais quelque chose, il m’avait fallu plus de trois mois pour retrouver sa trace, pensent-ils sincèrement qu’il m’ait dit où il avait l’intention de se rendre alors que je pensais qu’il allait rentrer avec moi ?

    - Elle commence à me taper sur le système. Tu vas parler oui !

    Il peut hurler si ça lui chante, mais ça ne changera rien aux faits.

    - Peut-être qu’elle ignore vraiment où il se trouve.

    Le moins débile des trois à enfin compris que je ne sais rien, pourtant les deux autres n'ont que faire. 

    - Chad, je me demande vraiment ce que tu fous ici. Peut-être qu’il faut être plus persuasif avec mademoiselle.

    Aussitôt qu’il a fini sa phrase, il sort un couteau de sa poche, ma chair se prépare à être meurtri, mais c’est mon short qui fait les frais de cette confrontation. Je gesticule pour qu’il me lâche et la main sur ma tête me plonge dans l’eau puis me remonte.

    Chapitre 19

    - Non, non, non, non….

    - Tu vois, elle est déjà plus loquace ! 

    - Arrêtez, s’il vous plaît.

    Pendant que les deux autres se disputent à propos de ce qu’ils font me faire, la grosse paluche qui tient mes cheveux ne fait que descendre et monter ma tête dans l’eau, leurs paroles sont hachées. 

    - Je ne crois pas… une bonne idée, la va être furieuse.

    - Qu’elle… faire foutre. 

    - Je… pas ça.

    - Je compte... à cette salope… commande.

    Pendant plus longtemps, ma tête est sous l’eau, je tente de me libérer, mais quand je sens ses mains se balader sur moi, je cris sous l’eau, m’obligeant à en avaler en quantité. Je préfère mourir que de subir les sévices qu’ils s’apprêtent à faire. Je sens petit à petit ma lutte s’arrêter.

     

    __________________________________ 

    _Jude.

    Furieux. Incontrôlable. Je descends les marches quatre par quatre afin d’atteindre le second sous-sol. La fureur dans mes veines me donne l’adrénaline suffisante pour ne pas m’arrêter en chemin. 
    Devant la double porte, je me trompe de code deux fois et je suis à deux doigts de planter une balle dans ce putain de système, mais je ne le fais pas pour Saphir. Je me concentre deux secondes et fini par ouvrir. 

    Alors qu’elle suffoque, Vito est en train de maintenir sa tête sous l’eau pendant que Jared et Chad se dispute pour savoir si la violer est la solution. 

    Les mains de ce connard sur son corps me répugnent, si bien que j’en ai la nausée. Aucun de ses trois loosers ne s’est aperçu de ma présence, mais quand Jared s’apprête à déboucler sa ceinture, je sors de ma paralysie. 

    - Si tu tiens à tes couilles, lâche-là tout de suite !

    À force d’avoir la tête sous l’eau, Jaëlie s’est arrêté de bouger et les trois hommes se tournent vers moi laissant son corps s’écrouler au sol.

    Chapitre 19

    - La faucheuse ! On ne t’attendait pas de sitôt !

    - Vous vous êtes bien moqué de moi, bande de petits enfoirés.

    - Tu t’es pas mal foutu de nous aussi… garder ce si joli petit lot pour toi tout seul, ça m’attriste !

    - Ta gueule ! Ne vous approchez plus jamais d’elle !

    - C’est pas toi le chef ! 

    Je m’approche et récupère JJ dans mes bras, elle respire à peine, mais suffisamment pour m’apaiser puis je commence à sortir.

    - Blake va être furieux ! 

    - J’emmerde Blake et vous aussi.

    Je remonte un étage au pas de course afin de retrouver ma chambre. Saphir arrive derrière moi.

    Chapitre 19

    - Hey, ça va ?

    - Non ! Je vais buter un de ces connards un jour.

    - Elle va bien ?

    - Elle a l’air d’aller bien, Saphir ?

    - Désolée, tu sais qu’on ne peut rien leur dire…

    - C’est moi qui m’excuse, trouve-moi des vêtements s’il te plaît.

    - Bien sûr, tout de suite !

    Elle s’éclipse à la vitesse de l’éclair, Saphir est la personne que j’apprécie le plus ici avec Olympe, en fait, ce sont les seules personnes que j’apprécie tout court. Les autres sont vils, manipulateurs et idiots. 

    Chapitre 19

    Je m’empresse de déshabiller Jaëlie, qui porte encore les mêmes fringues que la dernière fois que je l’ai vu. La vue de son corps, ne me provoque aucun désir, elle est marquée par des bleus et des coupures et je sais que c’est de ma faute. Ma Rebelle, ne semble plus si rebelle comme ça. Je la plonge doucement dans l’eau tempérée et enlève tout ce qui peut partir avec de l’eau, mais je sais pertinemment que le plus important ne pourra jamais la quitter avec un bain. 

    Saphir a placé les vêtements sur mon lit et je les enfile avec minutie à la belle rouquine avant de la couvrir avec un plaid. 

    Je suis partagé entre le fait de remonter et trucider cette bande d’idiots ou de rester ici à surveiller son réveil. Pour une fois, la raison m’oblige à ne pas bouger de mon canapé et à attendre sagement. Le voyage m’a épuisé et je finis par sombrer malgré moi, pourtant lorsque j’entends les sanglots de Jaëlie, mon corps fait un bond hors du canapé.

    - Non, non, non, non, non…

    - Doucement…

    Ses deux grands yeux s’ouvrent soudainement et le regard affolé qu’elle pose sur moi avant de se précipiter dans un coin de la pièce manque de me terrasser.

    Chapitre 19

    - Pitié, non, ne me touchez plus… pitié… 

    L’imbécile que je suis, a toujours sa capuche sur la tête et elle est encore sous le choc et surement pas prête à me trouver ici, elle ne me reconnait pas, j’enlève mon sweat avant de me rapprocher d’elle.

    - Rebelle, doucement, c’est moi, c’est Jude.

    Elle relève timidement sa petite tête coincée entre ses genoux pour me regarder.

    - Jude ? Oh mon dieu. 

    Surpris par son geste, je manque de m’écrouler par terre quand elle se jette à mon cou subitement, mais je savoure la forme de son corps tout contre moi avant qu’elle comprenne tout. Mon nez dans sa nuque, elle pleure dans mes bras, elle tremble tellement que je la serre un peu plus fort.

    Je n’ose pas bouger d’un millimètre, je ne veux pas briser ce moment, je la veux encore entre mes bras et à la minute même où elle me lâchera, elle sera écœurée de la personne avec qui elle était. Dans ce silence parfait, seul les sanglots de Jaëlie retentissent et s’affaiblissent, sa crise est en train de se calmer petit à petit.

    Chapitre 19

    Brutalement et bruyamment, ma porte s’ouvre, laissant apparaître Blake, on ne peut plus remonter et stupéfait de me trouver sans ma sombre amie qui dissimule sans répit mon visage.

    - JUDE !

    Jaëlie sursaute et s’agrippe à mon bras tout en se planquant derrière mon dos et je suis comme un connard à me voir comme un protecteur alors que je ne suis qu’une petite sous merde qui mériterait qu’elle lui tire une balle dans le trou béant où devrait être un cœur…

    - Blake ! Que me vaut le plaisir de ta visite ?

    - Joue pas à l’idiot avec moi, petit con, qu’est-ce qu’elle fait ici ?

    - Tu ne porteras plus la main sur elle de quelques manières que ce soit.

    - Regarde-toi ! Elle est bien loin la faucheuse !

    - Blake ! Je suis sérieux. 

    - Mais moi aussi ! Son frère me doit un paquet de fric et puisque je ne peux pas mettre la main sur ce crétin, elle remboursera très bien sa dette. Je me ferais même du bénef’ sur son cul.

    Je sens les tremblements de JJ dans mon dos quand elle a compris avec horreur qu’il voulait l’envoyer faire la pute. Et il est hors de question que je laisse un truc pareil arriver à la seule fille qui me fait me sentir vivant et choyé, même si elle va finir par me détester pour le restant de ses jours.


     

    « Chapitre 18Chapitre 2o »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jules
    Lundi 14 Octobre à 14:29
    Houuuuuu j'avais visé juste !
      • Lundi 14 Octobre à 14:41

        haha !! Bingo !! Plus on avançait et plus c'était évident ! 

    2
    Curly
    Lundi 14 Octobre à 15:39
    Bah il est dans de beau draps le petit Jude ! Bravo du con !
      • Jeudi 17 Octobre à 08:59

        Haha !! C'est sûr que quand on joue sur deux tableaux, ça devient compliqué !! 

    3
    ReiScarlett
    Lundi 14 Octobre à 17:01
    Bah voilà j'en etais sur.. Bon heureusement il l'a sorti du pétrin avant que les 3 débiles la viol... Comment va telle prendre le fait que Jude et la faucheuse ? Et comment Jude va réussir a se sortir de la merde av mec Jj vivement mercredi j'ai hâte
      • Jeudi 17 Octobre à 09:00

        C'est surtout Jared le plus débile des trois ! haha ! 

    4
    Jeudi 17 Octobre à 09:43

    Ouf ! Jude arrive juste à temps !

    Que ?! Quoi ?! il  une chambre chez les Sharks eek

    Et oh Blake, bas les pattes ! Jude t'empêchera de l'envoyer "sur le trottoir" ! Fais gaffe ! Il va te trouer la peau et cela serait bien ! bad 

    PAS TOUCHE !

      • Vendredi 18 Octobre à 10:36

        Oh mais bien évidemment qu'il a une chambre ! Puis-qu'il fait parti du groupe !! ^^ 

    5
    Fanny Carson
    Mercredi 23 Octobre à 23:44
    Je savais bien que Jude était mêlé à ça... Heureusement qu'il intervient mais est-elle vraiment en sécurité ?
    Très poignant ce chapitre, bravo !!
      • Mardi 29 Octobre à 00:55

        Oh oui ! Quel vilain garçon !!!! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :