• Chapitre 18


    Mercredi 3 Avril

    Mon corps courbaturé, je me retourne dans le lit, que je trouve bien grand, bien froid et bien vide. J’ouvre un œil, non sans difficultés, et je comprends vite que je suis seule, Jude est assis sur un fauteuil, le regard dans le vide, je peux deviner qu’il est en colère et lorsqu’il remarque que je suis réveillée, son expression ne change pas. Je déglutis péniblement et une boule se forme au creux de mon ventre. 

    - Enfin réveillée !

    - Oui, je me sens mieux, il est quelle heure ?

    - Pratiquement midi.

    - Quoi ? Mais faut que je me lève ! 

    Je saute hors du lit pour me préparer lorsque Jude me rattrape fermement.

    - Doucement ! Tu avais besoin de te reposer, respire.

    Le câlin qu’il me prodigue me fait du bien, je respire son odeur et rempli mes poumons jusqu’à suffocation. 

    - Je n’aime pas te voir déçue Rebelle…

    Chapitre 18

    Il prononce ces mots si bas que je ne suis pas sûre qu’ils soient réels. Il pimente notre étreinte par un baiser langoureux.

    La douche rapide que je prends, ne suffit pas à détendre mes nerfs en pelote. Les habits que j’enfile me collent déjà à la peau puis j’embrasse rapidement l’homme qui partage mon lit.

    - À tout à l’heure !

    - Oui… à tout à l’heure…

    La chaleur insupportable de la journée rend ma marche plus lente qu’hier, j’ai tellement chaud que je suis prête à m’écrouler dans un buisson. Heureusement, j’aperçois enfin la petite maison qui sert de cachette à mon frère. La porte est entre ouverte, insouciante, j’appelle mon frangin.

    - Shane ? Tu es là ? 

    Mais les voix qui me paraissent de l’intérieur soudainement n’ont rien à voir avec lui.

    - Fais chier putain, il s’est bien foutu de notre gueule ce petit con. 

    - Le boss va péter les plombs.

    Chapitre 18

    La chair de poule envahie les pores de ma peau, je fais un pas en arrière et m’apprête à détaler comme un lapin, c’était sans compter sur la masse imposante que je percute dans le dos, je me retourne immédiatement et découvre un homme aux cheveux d’ébène avec une paire d’yeux bleus qui perce mon épiderme de part en part. Il a beau avoir un regard charmant, cet homme respire la mort. Il m’accule contre la porte, qui claque lorsque je n’ai plus d’espace pour reculer.

    - Mais que voilà ! Une belle offrande ! 

    Il approche son visage du mien et je détourne vivement la tête. Son nez se colle à ma joue, malgré moi, je sens les larmes couler en silence, puis il recule.

    - Les gars, vous ne devinerez jamais ce que je viens de trouver ! 

    L’individu saisi avec brutalité mon bras pour me diriger plus loin tandis que deux hommes sortent de la maisonnette. L’un blond, l’autre plus acajou, les deux me rappelle quelque chose, mais je n’y pense pas plus.

    Chapitre 18

    - La petite sœur ! Bien joué Jared ! 

    - Où est ton frère ?

    Le mec blond image sa question avec une gifle qui me coupe la respiration l’espace d’un moment, le coup si violent m’a projeté au sol. 

    - Je… Je ne sais pas…

    - Joue pas avec nous chérie ! Où est ton frère ? 

    Le second coup me sonne bien plus que je ne l’aurai pensé, si bien que des étoiles troublent ma vision.

    - Je n’en sais rien, et quand bien même, je ne dirais rien.

    La troisième raclée que je prends m’assomme presque instantanément, j’ai juste le temps d’entendre quelques paroles.

    Chapitre 18

    - T’y es allé un peu fort Vito, on veut pas la tuer.

    - Cette famille de rouquin commence à me sortir par les yeux, on l’embarque, on ne rentrera pas les mains vides au moins.

    - Et on fait quoi pour la faucheuse ? 

    - Cet abruti a laissé filer la cible, qu’il se démerde, on ramène la fille. 

    Tout ce que je comprends avant de sombrer, c’est que je me suis mise dans une sale situation et dieu sait que je ne sais pas comment je pourrais sortir de ça, vivante… Je pense à Nana, à mon frère et ma petite nièce et je pense à Jude si fort que je crois que mon cœur va exploser.

     

     

    Samedi 6 Avril

    La tête lourde et douloureuse, les membres engourdis, roulée en boule, j’ai peur de me lever et de réaliser que je suis toujours dans le même cauchemar. Le journal au sol, le sang séché et les barreaux m’indique que malheureusement rien n’a changé depuis hier.

    Je me suis réveillée dans cette cellule puis rapidement les gros bras sont venus me mettre un sac sur la tête pour me battre à tour de rôle en me demandant où était mon frère, contraint de constater que je n’en pouvais plus ils m’ont injecté un truc et puis c’était le trou total. Je gémis en me retournant, j’ai mal.

    - Tu es enfin réveillée… ne fais pas trop de bruit.

    Une petite voix frêle et brisée me parle de l’autre côté de la pièce, la vision brouillée, ma mise au point se fait lentement, néanmoins, je finis par distinguer une chevelure blonde.

    - Moi, c’est Angel et toi ?

    - JJ 

    Chapitre 18

    Je m’assieds progressivement afin de voir mon interlocutrice, une jeune fille à peine plus vieille que moi, marquée par les coups et les griffures, habillée de guenilles, un frisson d’horreur traverse mes veines.

    - Mon dieu, mais que t’ont-ils fait ?

    Elle détourne son regard et les larmes ruissellent sur ses joues, consciente que ma question était totalement débile, je m’excuse.

    - Ce n’est pas grave, le pire ici, c’est Alejandro, c’est un monstre… 

    - Ce sont tous des monstres…

    - J’espère que mes frères vont vite me retrouver…

    Le bruit d’une porte coupe court à notre discussion et une silhouette aux cheveux d’ébène qui ne m’est pas inconnue apparaît. Il ouvre la porte d’Angel.

    - Magne-toi, Alejandro, n’aime pas attendre.

    Il pousse la pauvre fille qui trébuche devant lui.

    Chapitre 18

    - Peut-être que lorsqu’il en aura fini avec toi, il en restera un peu pour moi !

    Je manque de vomir en le voyant la lorgner comme un morceau de chair fraîche. 

    - Espèce de porc !

    - Tiens, tu es levée toi, voilà qui va faire plaisir au boss ! Je reviens ne t’inquiète pas !

    Cette espèce de tyran s’empare du bras d’Angel et la force à se lever et à avancer. Le bruit de la porte qui claque me fait sursauter. Mon instinct de survie m’oblige à me lever aussitôt que je suis seule. Je secoue les barreaux en espérant qu’ils cèdent, mais bien que j’utilise toute ma force, ils ne bougent pas d’un cil. 

    Le bruit que je fais m’a empêché d’entendre le retour de mes tortionnaires, aussi, je suis surprise quand trois immenses formes se plantent en face de moi.

    - Tu peux t’épuiser tant que tu veux, ça ne risque pas de bouger ma jolie.

    Je recule vivement jusqu’au mur, le blond ouvre la porte, le brun entre et le troisième regarde, je pense que c’est le moins cruel des trois, je le reconnais à ses coups plus légers. 

    Pas de sac sur la tête aujourd’hui. Le brun tire mes cheveux en arrière et colle sa bouche répugnante sur la mienne ainsi que son bassin contre mes fesses.

    Chapitre 18

    - Tu as raison, ce sera plus marrant avec mon propre jouet.

    - Fils de pute, tu me toucheras pas !

    - Tu m’as l’air bien sûr de toi, il faut vraiment qu’on t’apprenne tout de suite où est ta place.

    La peur au ventre, il me pousse plus loin et m’approche d’un évier rempli d’eau. Je n’ai pas le temps de laisser libre court à mes pensées que ma tête est plongée sur-le-champ sous l’eau, glacée de surcroît. 


     

    « Chapitre 17Chapitre 19 »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jules
    Vendredi 11 Octobre à 15:55
    Ah mais c'était sur que Jude était mêlé à ça...
      • Dimanche 13 Octobre à 14:34

        Sinon y'aurait aucun plaisir ! he

    2
    ReiScarlett
    Samedi 12 Octobre à 09:11
    Mais quelle horreur... Putain la faucheuse "Jude" et il laisse sa copine se faire fracassé... A mon avis c'était pour c qu'il etait fâché... Il a du recevoir des ordres qu'il n'accepte pas... Bordel vivement lundi pour la suite
      • Dimanche 13 Octobre à 14:35

        Oui il est difficile de ne pas comprendre qui est la faucheuse maintenant ! 
        Nous verrons demain ce qu'il en est ! he

    3
    Samedi 12 Octobre à 10:12

    Brrrr! On frissonne pour ces filles ! Vivement la suite yes

      • Dimanche 13 Octobre à 14:35

        Oui... et encore je suis restée soft ! 

    4
    Fanny Carson
    Dimanche 13 Octobre à 16:04
    Bordel de fichtre !! Pauvre JJ elle est dans le caca jusqu'au cou... Et il fou quoi Jude là ? S'il est vraiment de mèche avec eux il va intervenir, hein, hein ?? Lol j'ai hâte de lire la suite !!
      • Lundi 14 Octobre à 10:43

        Mdrrrr !!!! Ah ben oui, là ça sent pas très bon !!!! 
        Et bien peut-être aura-tu ta réponse tout à l'heure ! ^^ 

    5
    Lundi 14 Octobre à 12:02

    Voilà pourquoi Jude était en colère de bon matin, les hommes qui enlèvent JJ disent : "Et on fait quoi pour la faucheuse ?  Cet abruti a laissé filer la cible, qu’il se démerde".

    Donc, il a été embauché par les Sharks pour retrouver Shane ! Ce Serait-il servi de JJ pour retrouver Shane ? Ou est-ce une coincidence (au début) pour leur relation ? Ou a t'il eu (vite il faut le dire) des sentiments pour elle et cela affecte son travail ?

    Heureusement Shane est parti avec sa fille ! Ouf ! !

    beurk Oh la la ! oh la la ! L'autre prisonnière doit se faire abuser et ils veulent faire pareil avec JJ ! beurk

     

    Les deux hommes : le blond et celui au bonnet sont les deux hommes qui sont sortis en dernier du bar où elle travaille (chapitre 11)

    AU SECOURS ! QUELQU'UN !

      • Lundi 14 Octobre à 14:27

        Tu sauras exactement pourquoi Jude est en colère dans le chapitre 22 ! 
        Et comme je suis gentille, pour le reste tu auras des réponses dans le chapitre 20 !! ^^ 

        Oui Angel n'est pas épargné, malheureusement... Mais Alejandro, le payera dans le début de War of hearts ! 

        C'est totalement vrai, ce sont bien les deux hommes là ! Chapeau !! ^^ 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :